Pour plus de renseignements sur cette huile incomparable et pour quelques conseils d’achats, se reporter en début de guide à la rubrique « Faune et flore. Flore. L’arganier » dans le chapitre « Hommes, culture et environnement ». Si vous voulez faire un cadeau plus info sur argan-maroc.org

Les tapis-tableaux Essaouira Les tapis-tableaux sont l’une des formes d’art les plus originales d’Essaouira. Ces lapis de laine, où animaux, personnages et motifs divers s’entremêlent dans des décors extravagants, sont tissés et noués (toujours d’un seul côté) par les femmes. Les véritables tapis-tableaux sont devenus extrêmement rares, mais en cherchant chez les bazaristes, sur la place derrière l’Horloge, vous aurez une chance d’en trouver. Ou alors adressez-vous à Mounain, qui tient boutique au n° 3 de la rue El-Hajjali, juste en face du resto La Petite Perle ; et toujours dans la même rue, juste après le coude dans l’angle, au n° 8, Chez Miloud. On vous montrera avec compé-tence des tapis anciens ou neufs et on vous indiquera avec précision leur origine. Les prix ne sont pas donnés, mais il s’agit toujours de pièces uniques. Pour rou-tards très aisés.

Dans la médina Essaouira

Pour ceux qui désirent être au centre de l’animation, la médina est l’endroit idéal pour séjourner. On vous rappelle qu’il n’y a aucun véhicule dans les ruelles. Les autres, plus tournés vers la mer, se reporteront un peu plus loin « Près de la plage ». Mais le taxi sera indispensable pour rejoindre la médina. À la descente des bus et aux portes de la médina, des porteurs proposent leurs services jusqu’à votre hôtel. Certains établissements étant nichés assez loin dans le dédale des ruelles, ce sys-tème peut s’avérer bien utile. Assurez-vous toutefois qu’ils vous conduisent bien là où vous le souhaitez car ils sont parfois commissionnés par certains hôtels et auront tendance à les favoriser.

Marqueterie en bois de thuya

Tout d’abord, Essaouira est célèbre pour son artisanat unique : l’ébénisterie ou marqueterie, plus particulièrement pratiquée sur la racine de thuya. Ce bois n’est pas sans rappeler la loupe d’orme. Non seulement il est doux au toucher lorsqu’il a été poli, mais il dégage aussi une odeur agréable et très reconnaissable. A Essaouira, l’artisanat du thuya constitue à la fois l’un des attraits de la ville et un gisement de plusieurs milliers d’emplois dans une région où le chômage est endé-mique. Cependant, la façon dont il évolue actuellement représente une grave menace pour ces emplois, pour la ressource forestière et pour l’environnement d’une façon générale. A cause de l’exploitation massive et illégale, le bois de thuya est vraiment menacé de disparition. À l’origine de cette crise, il y a le nombre croissant d’artisans, la pression exercée sur les prix et la politique des deux ou trois gros bazaristes qui monopolisent le marché des touristes en groupes. Pourtant, il existe encore de véritables artistes dont le travail est de grande qualité. Pour trouver leurs oeuvres, il suffit de visiter quelques petites échoppes et de bien observer les objets et leurs finitions. Ils ne sont pas forcément plus chers que les autres.

Lien utile : Louer voiture a Agadir pas cher