au nord, les Chiadma (arabophones), et au sud, les Haha (berbérophones), sans parler de la forte influence des Gnaoua et autres ethnies venues d’Afrique. Ce brassage de différentes cultures en a fait un lieu privilégié pour artistes de tous horizons, venus profiter de la » muse supplémentaire » qui plane au-dessus de cette cité. Grâce à son riche héritage et à sa tradition, Essaouira a vu fleurir l’art contemporain depuis les années 1950. Il y a d’abord eu le sculpteur Boujemâa Lakhdar, fon-dateur du musée Sidi Moham-med-ben-Abdallah, qui a inspiré toute une nouvelle génération, puis d’autres créateurs autodi-dactes ont été soutenus par un Danois, Frédéric Damgaard, qui a contribué au rayonnement de l’art souiri en organisant des exposi-tions de leurs oeuvres à travers le monde. On peut d’ailleurs les admirer dans la galerie des arts de Frédéric Damgaard (voir plus loin « Galeries »), ainsi que dans d’autres galeries ouvertes suite au succès de ces artistes.

Essaouira a inspiré plus d’un artiste :

Elle a fait l’objet d’un livre de photos en 2004, signé Matthieu Chedid. La ville a également séduit les réalisateurs américains comme Oliver Stone avec Alexandre le Grand ou Ridley Scott et son Kingdom of Heaven. À une autre époque, Orson Welles a tourné ici l’un de ses plus célèbres films, Othello ; Jimi Hendrix, dans les années 1960, y a attiré une partie de la communauté hippie, tout comme Cat Stevens ou le Living Theatre.

liens utiles :

Location voiture agadir

Fiche location voiture agadir google maps